Durant l’année qui vient de s’écouler, pendant laquelle j’ai peint la série de portraits des 12 signes astrologiques (que vous pouvez retrouver dans cet article ou sur mon portfolio), j’ai réalisé un portrait par mois, en suivant à peu près toujours le même processus. Je vous le partage ici, en prenant l’exemple du portrait du Poissons.

de l’idée au croquis

 

Après avoir regroupé tous les témoignages reçus par le biais de Facebook et Instagram, je les ai synthétisés en 3 grandes idées principales.

A partir de ces idées, je me suis imaginé (plutôt par une approche corporelle que mentale) quelle posture, quelle attitude, quel sorte d’intensité dans le regard, pourrait produire ce type d’énergie.

J’ai également réalisé des recherches sur les symboles associés à ce signe, ainsi sur des animaux ou végétaux dont la symbolique serait semblable ou complémentaire.

A partir de cette base, j’ai fais des recherches de documentation photographique sur laquelle m’appuyer pour être au plus près du « réel » (un regard, un sourire, un port de tête, un animal ou végétal spécifique, une lumière particulière, etc.) et faire un mix à ma sauce.

C’est ainsi que les 12 croquis sont nés.

Du croquis à la couleur

 

Ces croquis, je les ai scannés à chaque fois, car ils m’ont servi de base pour peindre par-dessus. Ils n’existent donc plus à l’état original.

Parfois (pas pour toutes les peintures), il y a eu une étape intermédiaire : à l’aide de ma tablette graphique et du logiciel Photoshop, j’ai réalisé un test de couleurs rapide (« rush ») sur ordinateur, pour voir un peu mieux où j’allais, avant de me lancer. Ce test m’a servi de base mais, au final, je m’en suis souvent éloigné sur la peinture réelle.

Voici à quoi cela pouvait ressembler :

la peinture en elle-même

 

Pour ce projet, j’ai travaillé exclusivement à la peinture acrylique sur papier d’art.

Contrairement à d’autres peintres ou illustrateurs, j’aime peindre élément par élément, pour presque finaliser une partie, avant de passer à la suivante. Je me rends compte que cela me donne la motivation de continuer, parce que je suite contente de chaque étape. Ainsi, chaque partie de la peinture fonctionne à la fois seule et avec les autres.

Je commence également toujours par l’arrière-plan, pour finir par les éléments qui « passent par-dessus » les autres (ici les cheveux et les tatouages).

Pour vous montrer ça concrètement, me suis filmée lors de la création de la peinture du signe astrologique du Poissons. Voici donc ce que donne 7h de peinture, résumée en 12 minutes !

dernière étape : la calligraphie

 

Pour donner un contexte à chaque peinture, j’y ai ajouté le nom du signe, ainsi que les trois principales énergies sur lesquelles j’ai basé les portraits.
En revanche, je n’ai pas souhaité écrire ces mots directement sur la peinture, puisque, accrochée sur un mur dans le cadre d’une exposition, elle n’aura pas besoin de texte.
J’ai ainsi calligraphié les mots sur une feuille à part, que j’ai scannée pour intégrer le titre sur ordinateur.

Et voilà le visuel final :

J’espère que ce petit pas-à-pas vous aura plu. Est-ce que vous aimez découvrir les coulisses comme ça ?

Dans le prochain article, je vais vous présenter un autre portrait « symbolique » mais qui, cette fois-ci, est une commande. Le portrait d’une VRAIE personne ! Un bien joli projet dont j’ai hâte de vous parler.

Alors, à très bientôt !

Maëlle